projets réalisés ou en cours

lycéens

Février 2019 : avec Parsemila : on renouvelle notre intervention au Lycée Joffre! Toujours aussi riche et nécessaire...

Février 2018 : avec Parsemila : participation à une journée pour les délégués de 2nde et 1e du lycée Joffre, Montpellier, sur le thème du harcèlement : théâtre forum, jeux, et animation de groupes de parole.

Un thème riche (et nécessaire), et une participation active des jeunes! 

 

APSH 34

APSH : Association pour Personnes en Situation de Handicap

 

2017-2018 : une série d'ateliers sont en cours en partenariat avec Anne Berchon de CoTeAct, pour la plateforme Wallon Lainé (APSH 34), sur le thème de la différence et de la singularité : 

nous travaillons avec une équipe mixte de "résidents" : personnes vivant avec un handicap mental ou psychique, et de salariés de la structure : psychologues, aides-soignants, infirmières, techniciens.

 

10 ateliers de travail à partir du théâtre forum et du théâtre image nous permettront de vivre ensemble une aventure, un cheminement, des rencontres, et d'aboutir ensuite à une scène de théâtre forum publique qui sera jouée au printemps puis à l'automne 2018 : le jeudi 15 novembre. 

 


milieu judiciaire

Automne 2017 : Participation en lien avec Etincelle, à des ateliers à Perpignan, pour un groupe de jeunes mixtes : sortis récemment d'incarcération et suivis, ou encore détenus et en permission. 

Ces deux jours ont été humainement très riches. De résistance, de rencontre, de débats, de jeu. 

Le thème proposé était : "quartier citoyen". Diverses origines culturelles et cultuelles se croisent. On apprend à faire avec la contrainte qu'ont ces jeunes à être là. Certains voient l'extérieur pour la première fois après plusieurs années. On se sent à la frontière d'un autre monde, que l'on entrevoit par esquisse, au travers de leurs regards, actes et paroles. 

Le théâtre s'avère un bel outil pour se rencontrer et partager nos points de vue, nos divergences, dire qui l'on est. On en repart... vidés et nourris! 

En espérant que quelques traces resteront quelque part en nous, et en eux.